HORS-SUJETS ....
 
 
le Havre- lire a la plage-ducruet-2010
2010..Ducruet.
 
L'Au-delà , c'est court... C'est pour ceux qui restent puis qui se refilent le bébé et ainsi de suite... Nous sommes l'au-delà des morts, avec ou sans testament. Ils nous quittent leurs yeux trop ouverts et leurs poumons à la vidange... Ce qui est sorti de leur cervelle est à prendre ou à laisser, mais hélas nous gobons tout ce qui brille, convaincus de l'honnêteté des mourants... Le Mémorial de Saint-Hélène fourmille de mensonges et de peaux de bananes. Il n'y a que les imbéciles qui prennent argent comptant les dernières paroles, mais sans eux point de plaisir... Les trente deniers de Judas pèsent le poids de la vérité quand les hommes se mettent à table. Celle des artistes n'est pas de flâner sur les trottoirs, lècher les vitrines et suivre les parfums des veuves. Vendre des charmes de romancier ou de poète, c'est le métier des techniciens de surface qui montent les potins en neige, font des meringues de sentiments et jouent à la baballe avec les énervés du jour. Les entrejambes et les escarcelles se tirent la langue des mauvaises littératures, cathédrales de fesses, d'intrigues à trois sous et de cervelles sucrées. Pour les bonnes âmes , l'art édifiant des adorateurs sociaux et architectes de jeux de cartes, beaux parleurs ès amitiés, connivences et fraternités générales, fouteurs de Bien dans les chiottes et chieurs d'assurances-vie. Telles sont les fusées des astronomes scolaires, cireurs d'académies et pompiers d'apparat qui tuent l'homme en tuant la bête, tuent l'enfance où elle se niche et nous collent des culottes, dentelles, soiries et perruques où la mort suffit. Dans leur monde hypervisible, sous carapace, abomination de pesanteurs et de prières, conscience vitesse et légèreté passent à la trappe.
 
Le Havre- bord de mer-ducruet-2010
2010..Ducruet.
Pour aller vite et droit, forcer jusqu'aux points de non-retour, traverser les déserts et passer à la vie supportable, fuir les grands boulevards, embouteillages et cortèges, prendre les vomitoires des égoûts ou du métro, retrouver les rats des villes dans leurs tunnels d'amour et de merde, boire à la santé des staphylocoques et pisser devant ses bottes à la bougie. La régression n'est pas facile. Crier comme la première fois, quand se dépliaient les poumons comme des parachutes, que l'air glacé du premier jour nécessitait bonnet, langes, couvertures... Retrouver les bruits d'avant les coucous et les risettes, le vrai savoir et la pleine connaissance, la vie aux aguets qui précède les tromperies, bobards et certitudes notés sur 20. Le style chasse le Bien... On ne sort honnête de la vie que sanguinolent, comme on y entra, don du ciel nu comme un ver, souillé, glaireux, mais la main solide sur sa crécelle, lépreux, galeux, roi des gueux, demeurant partout, galérien, pélerin, médecin de l'âme.
 
 
sortie de terre-ducruet-2010
2010..Ducruet.
 
 
 
 
 
 
 
P/MAP...............@.........NEXT/SUIVANT.......HOME/RETOUR ACCUEIL
 


Statistiques web