LIBERTE CHERIE .....
 
 
trouville bord de mer-photo michel ducruet-2010 .Trouville bord de mer-photo michel ducruet-2010
2010..Ducruet.

Les mots truquent la vie. Mais sans trucs, sans accessoires, comment fait le plaisir? Les mouettes qui ne disent rien ne s'ennuient pas. Leurs aguets se suivent sans transition, le sommeil leur tombe dessus, elles se réveillent après un nombre suffisant de battements du coeur , s'envolent sur un signe efficace, ne regrettent rien. Rêvent-elles? Comment rêver quand nul désir ne se cache, que les occasions de faire se suivent sans autres bornes que la mort subite ou d'inexplicables chutes d'énergie qui vous font replier le cou, baisser le bec, hérisser des plumes au mauvais endroit, fermer de plus en plus souvent les yeux et ne plus répondre aux excitations? ... Nous sommes envieux de ces vies sans recul, nos héros sont des aigles, des lions sur les champs de bataille, des serpents au coeur des intrigues, nos femmes se font prêter des yeux de biches, des douceurs de colombes, des souplesses de chat... Mais les réalités reprennent le dessus dès que nous ouvrons l'oeil et tendons l'oreille, nous trafiquons de nos imperfections avec des bouts de chiffons, des instruments de musique, des parfums de fleurs... Nos pas se font dans des chaussures, nos grâces posent de sérieux problèmes aux photographes, nos heures de détente nous coûtent des sommes folles et quand nous allons voir la mer nous devons traverser des montagnes de béton et de ferrailles, nous empruntons des chemins encombrés de marchandises et bordés de jouets. On ne devrait plus se détacher des horizons et du roulement des vagues, mais une odeur de frites, une musique de quatre sous, des courbures d'échines et de fesses nous écartent des espaces infinis, nous ramènent sur terre à nos obligations vénéneuses : faire notre place au soleil, purger nos glandes, remplir nos estomacs, nouer ce que nous appelons des affaires, des amitiés ou des amours... Nos dictionnaires, nos grammaires et nos oeuvres d'art sont là pour témoigner de nos besoins pressants : la vie est longue de la naissance à la connaissance, fort brève de la connaissance à la décrépitude ... Les benêts tournent en rond pour lui donner un sens, en presser le jus et distiller la quintessence... Ainsi naissent les erreurs fatales, filles légitimes des obsédés de vertu et de vérité, capitalistes des mots doux et amers quand il suffirait de se taire .

 
 
mouette en plein vol-photo michel ducruet-2010 ..mouettes sur le plage-photo michel ducruet-2010
2010..Ducruet.
 
 
 
 
 
 
P/MAP...............@.........NEXT/SUIVANT.......HOME/RETOUR ACCUEIL
 


Statistiques web